Il m'en a fallu du temps pour oser couper dans ce cuir! Plus d'un an que cette peau me regarde avec bienveillance, posée délicatement sur le coin de la table de l'atelier. Cette peau, que je suis allée chercher exprès pour lui, dans un coin de Barbès, que j'ai mis tant de temps à choisir, entre les trop claires, trop foncées, trop rêches, trop irisées, trop souple, ou trop épaisse, déjà l'aventure s'annonçait longue, longue, longue.... Et puis, ce Noël approchant, il a bien fallu que je me décide. L'idée, je l'avais... oh, depuis le début. Depuis le début, je savais pourquoi j'avais choisi cette peau là. A force de le voir emprunter le sac de son fils, c'était devenu évident, il lui fallait son sac à lui.

Bon, j'ai mis le temps, c'est vrai, il a fallu trouver le bon moment, vaincre ma timidité face à ce matériaux, être au calme, avoir les idées claires, refaire entièrement le patron pour l'agrandir, mesurer exactement pour éviter le gaspillage, et puis tailler avec application. J'avais déjà eu l'occasion de couper des petits morceaux de cuir, mais jamais une si grosse pièce et j'ai été surprise de la douceur du bruit des ciseaux sur la peau. Brr, j'en ai encore des frissons.... Et finalement, vous savez quoi, je me suis dis, que ça n'était pas si difficile que ça, oh bien sûr, j'ai bien cassé quelques aiguilles et eu quelques sueurs froides au moment de l'assemblage, mais je pense que je m'en suis plutôt bien sortie......

Son sac, enfin! Celui du papa des ptitsys, et qu'il a pu trouver au pied du sapin.

Conception tout à fait personnelle, le cuir vient de chez Sacrés coupons à Paris, les tissus Etsuko Furuya à pois et imprimé voitures viennent de chez Purl soho, et la toile épaisse imperméable à carreaux du magasin du coin. Il est entièrement doublé et légèrement molletonné pour le rendre un peu rigide.

Et vous savez quoi, il me reste du cuir!!!!!